Archives de l’auteur : Dominique Leweb [HarmonieTerre]

Situation au 3 Juin

Depuis sa sortie de l’hôpital Catherine va mieux. Bien évidement on ne parle ni de convalescence, ni de guérison, mais elle a de plus en plus les yeux ouverts et communique avec son entourage. Elle est toujours un peu confuse mais a retrouvé un peu de vie.

De toutes évidences la diminution de la dose de morphine et la suppression de l’haldol lui fait le plus grand bien. La morphine était surdosée. Nous maintenons Catherine sans douleur avec en moyenne 30% de moins. Quant à l’haldol qui avait pour vocation d’empêcher les nausées et aussi la confusion n’a jamais fait ni l’un ni l’autre en 3 semaines.

L’avantage d’être à domicile c’est que c’est nous qui administrons les traitements. Tout est préparé par une infirmière mais c’est la famille qui a la charge de donner les injections. Étant infirmier et expérimenté dans ce genre de situation, cela me permet d’avoir plus de contrôle sur son traitement et aussi en accord avec le médecin des soins palliatifs à domicile. Pour l’instant cela lui convient plutôt bien.

Catherine a même fait une petite sortie dehors. La première depuis longtemps !

Voilà au moins quelques choses de positif. Un beau rayon de soleil sur la Vie de Catherine et sur ses proches. Quel que soit l’avenir, nous pouvons au moins lui apporter encore un peu de plaisir de vivre et de confort.

Pour le reste,.. le combat continue. Demain nouvelle perfusion de Vitamine C et B17

Signature Dominique [Guerir-le-Cancer.com]

 

30 Mai 2018 Sortie de l’hôpital (enfin !)

Enfin… après 16 heures d’attente (départ prévu le29 Mai à 19h, ambulance arrive aujourd’hui le 30 Mai à 11h du matin). Le principal c’est que les ambulanciers ont été PARFAIT.

Difficile de conduire une ambulance sur les routes du Québec toujours très très abimées. Bref ils ont fait de l’excellent travail. Beaucoup d’attention et de douceur dans leur travail. Un ÉNORME MERCI;

La seconde surprise du jour c’est que Catherine s’est réveillé de son état comateux pendant le transport.

Elle est même réactive aux questions et comprend ce qu’on lui dit ou demande.

 

Appel à la famille, aux ami(e) et aux lecteurs/trices

A toutes celles et ceux qui lisent ces lignes, qui suivent l’évolution de la santé de Catherine, je voudrai demander quelque chose d’important.

Si beaucoup des personnes de son entourage, amis, amies, client et même famille, n’était pas ou peu au courant de la situation, c’est que Catherine ne voulait pas communiquer sur son soucis de santé.

Elle ne voulait pas qu’on la voit comme une malade.

« Je veux que les gens m’accueillent avec le sourire et la joie dans le cœur » me disait-elle, « Je ne veux pas voir dans leur yeux de la pitié ou de la tristesse. J’ai besoin de leur bonne humeur »

J’étais loin d’être totalement d’accord, mais je connais l’importance d’un environnement positif dans la guérison, alors j’ai accepté de ne rien dire. C’était son choix et je l’ai respecté.

Dans les heures difficiles que traverse Catherine en ce moment, il est DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE que vous pensiez à elle de manière positive et aimante.

Si les chances de la voir traverser cette épreuve sont minces, elles existent néanmoins. Alors merci de lui envoyer tous l’Amour, la lumière et l’énergie positive que vous pouvez aussi longtemps que cela vous est possible.

Bénissons sont petit corps de lumière pour qu’elle continue encore à nous inonder de ses sourires, de son Amour et de sa bienveillance.

Merci à vous toutes et tous,

Signature Dominique [Guerir-le-Cancer.com]

Situation au 27 Mai 2018

Dans la nuit du 26 au 27 Mai, Catherine est tombé de son lit !!!

Bien qu’il soit noté dans son dossier que je dois être prévenu en 1er s’il y a un problème, c’est mon fils qui est appelé à minuit pour l’informer, dire que ce n’est pas grave et qu’une infirmière passera la surveiller tous les 1/4 d’heure. Selon la personne qui téléphone, Catherine a dit que ça allait bien et que ce n’était pas la peine de descendre la voir.

JE NE CROIS PAS A LA VERSION DE L’HÔPITAL pour deux raisons :

Ils ont appelés mon fils et pas moi sachant pertinemment que je serai furieux et que rien ne m’aurait empêcher de me déplacer.

Quand Catherine est capable de parler ce qui est de plus en plus rare, elle est confuse à cause des médicaments (morphine à haute dose + anti-psychotique) et possiblement des métastases cérébrales.

Lorsque Bastien, notre fils, m’appelle a 8 heures du matin pour me prévenir je suis à Drummondville. Je saute dans la voiture et ne décolère pas durant toute la route.

A l’entrée dans le service, après la scintigraphie osseuse on me dit que ces os sont tellement touchés qu’elle risque de se casser partout et là elle fait une chute de son lit et on me dit que c’est pas grave ??????????? Et en plus ils n’ont fait aucune radiographie de contrôle ?

Compte tenu des innombrables erreurs et maladresses du service depuis son hospitalisation, celle-ci doit être la dernière. Si ce n’est pas le cancer qui la tue, ce sera l’hôpital de Saint-Jérôme. Ma colère pourtant justifié ne m’attire pas la compassion mais le service de sécurité !

Faute de temps, je vais passer pour l’instant sur les détails de la suite de la journée mais j’y reviendrai, soyez en sûr. On saute à la conclusion…

Je demande au service le transfert immédiat (aussi rapidement que possible attendu qu’on est Dimanche) à domicile. Compte tenu que l’on vient de découvrir que son appartement est infesté de radon (gaz radio-actif), cela ne pourra pas être chez elle. Heureusement des amies proches, se propose de l’accueillir chez eux. Maison écologique, environnement sain, bio, énergétique et sa chambre sera face au lac.

Même si le tableau médical est plutôt sombre il existe une toute petite chance  que Catherine récupère des forces et un peu de qualité de vie mais ce ne sera sûrement pas en milieu hospitalier, en tout cas pas celui de Saint-Jérôme.

L’environnement dans lequel elle va être dans quelques jours sera beaucoup plus aimant et doux.

15 Mai 2018 (Anniversaire de Bastien)

Bonjour à la famille, aux ami(e)s et visiteurs…

Même si la plupart d’entre vous comprennent que je suis débordé par les tâches à accomplir, je sais aussi que vous attendez des nouvelles presque au quotidien. C’est normal surtout quand on est éloigné. Hélas je ne peux pas faire plus.

Je consacre la plupart de mon temps à être avec Catherine, pour son confort, à veiller à ce que cela se passe bien à l’hôpital (et je suis très bien placé pour savoir le nombre de « maladresses » qui s’y passent tous les jours) et surtout à mettre en place un protocole pour la sortir de cette situation.

Je sais que (d’un point de vue médicale) les chances sont faibles mais tant qu’il existe des solutions et qu’elles sont à notre portée, et tant que Catherine le souhaitera je me battrai à ses côtés pour lui donner le plus d’espérance de vie possible et surtout dans les meilleures conditions de vie possible.

Alors c’est déjà tout un défi qui me demande beaucoup de temps et d’énergie. Accessoirement je dois aussi gérer les questions administratives, financières et le quotidien… les repas (pas ceux de l’hôpital !), le linge, la maison, les relations familiales et amicales, anticiper les avenirs possibles, etc. etc. Heureusement je suis bien soutenu au quotidien par Bastien et Evolynn mai le défi reste de taille.

Mais aujourd’hui est un jour spécial. C’est l’anniversaire de Bastien, notre fils, alors en ce jour si spécial, ou aucun fils ne devrait vivre un jour d’anniversaire aussi difficile, je voudrai remercier et saluer du fond du cœur ce garçon merveilleux et plein d’Amour à qui Catherine a tant donné.

Petite sortie devant l’hôpital hier…

Il manque un beau sourire sur mon visage. Promis… je vais faire de mon mieux pour corriger cela au plus vite !

Aujourd’hui nous devons descendre au CHUM de Montréal au service de radio-oncologie pour une séance de radiothérapie sur ses vertèbres lombaires. Cela soulagera l’inflammation donc les douleurs mais il faudra attendre 2 à 3 semaines pour que cela fasse effets. Pour l’instant c’est antalgiques, anti-inflammatoires et morphine à haute dose en injectables et comprimés.

Je vais essayer de rattraper mon retard sur ce qui s’est passé entre le 7 Mai et aujourd’hui dés que possible.

Pour les dons et la levée de fond 2018 je m’en occupe mais j’avais des mises à jour à faire sur le blog et surtout quelques problèmes techniques à résoudre avec Paypal, la banque, etc. Je tiens à éviter que l’argent ne disparaissent dans les limbes numériques.

Pour suivre les nouvelles, inscrivez-vous a la liste de diffusion (formulaire dans la colonne de droite). Je crois que cela fonctionne encore correctement.

Merci pour votre soutien.
A bientôt
Signature Dominique [Guerir-le-Cancer.com]

Situation au 11 Mai

Aujourd’hui c’est RDV avec le radio-oncologue du CHUM de Montréal.

Objectif séance de radiothérapie pour ses vertèbres L3 et L4. Le but est de réduire de manière significative l’inflammation causée par les métastases sur les vertèbres. Malgré les effets secondaires possible, cette séance est censé lui donner plus de bienfaits que de désagréments.

On souhaite également son avis sur les métastases cérébrales.

Compte tenu de notre retard (1h30) et du fait que le radio-oncologue n’a pas la totalité du dossier, on ne pourra pas faire de séance de radiothérapie, cependant le scan et les mesures sont faites. Elle aura sa séance en début de semaine prochaine.

Pour le cerveau il me confirme qu’il est possible de faire une séance de radiothérapie dans son cas car les métastases sont très localisées. Cela diminuerait les risques et les effets secondaires (compression du cortex).

On remonte sur l’hôpital.

Situation au 10 Mai

Aujourd’hui IRM. Le but étant de faire un point précis sur l’évolution de l’hydrocéphalie.

Catherine tarde trop a demander son calmant (le Dilaudid) du coup c’est beaucoup plus dur de la calmer. On ajoute de la constipation, classique avec la morphine, et ça donne une journée difficile.

Famille prévenue, sauf Bastien. Catherine n’est pas en état de parler.

Situation au 9 Mai

Catherine a quitté les urgences pour le services de soins palliatif de l’hôpital (toujours à Saint-Jerôme). Elle a une chambre seule, on est très chanceux.

Fin de matinée le médecin (Dr Auger) passe. le diagnostic tombe. C’est assez violent genre sanction et sans détails. Tous les os touchés, le foie et le cerveau. Pronostic : moins de 3 mois.

S »en suit leur discours habituel je suppose sur les options pour ces 3 prochains mois, la maison de soins palliatifs, que faire en cas de… blabla… j’ai l’impression d’être en plein cauchemar. Catherine est calme.

Moi je ne pense qu’a une chose, accélérer le processus pour la vitamine C haute dose tel que le souhaitait Catherine. Pour l’instant nous avons RDV le 23 Mai avec le naturopathe, le 13 Juin avec le médecin et sa première perfusion le 14 Juin. Ce sont les dates les plus proches que j’ai pu avoir.

Il faut prévenir Bastien. Catherine veut le faire elle-même avec ses mots et son énergie. voilà pourquoi je n’ai pas écrit cet article plus tôt.

Situation au 7 Mai

Lundi 7 Mai 2018

Josée vient la chercher pour l’emener chez elle et la dorloter un  peu. Bastien, pas rassuré, decide de ne pas partir et profite de ce temps disponible pour mettre un peu d’odre dans la maison.

N’étant pas présent physiquement, je passe mon  temps au téléphone pour évaluer la situation mais il est tout à fait anormal qu’ elle ne soit pas calmée par la morphine.

Nous envisageons de la ramener aux urgences. C’est Josée et Bastien qui s’en occupe.

De mon côté c’est la pression.   J’ai 48h pour déménager une roulotte et un cabanon que je viens d’acheter en remplacement de ma roulotte qui a des fuites. Cela pourrait être secondaire sauf que c’est mon seul et unique lieu d’habitation. Compte tenu de ma situation financière c’est un bien précieux.

Je suis minute par minute l’évolution de la situation grâce a Bastien et à Josée qui me tiennes au courant via texto.

L’urgentiste demande un  scanner et confie Catherine aux bons soins du medecin des services paliatifs qui sont spécialisé dans les douleurs recalcitrantes.

De mon côté je viens a bout de mon défi.  Il fait nuit mais je vais pouvoir finir demain matin et filer a l’hôpital.

 

 

Situation au 6 Mai

La situation ayant évolué  beaucoup plus vite que prévu et hélas pas dans le bon sens, je n’arrive pas à mettre à jour le blog quotidiennement.

Jeudi 3 Mai

Catheriene épuisée du manque de sommeil à cause des douleurs je l’emmène aux  urgences.  4 heures plus tard elle voit le  médecin.

Après les radios, le labo, etc. Il lui donne de la morphine en comprimé en nous disant que les radios ne décèlent rien d’anormal. Quelques instants plus tard Catherine est calmée. Nous rentrons a la maison avec une prescription de 30 comprimés que nous irons chercher demain.

Vendredi, Samedi et Dimanche 4,5 et 6 Mai

La morphine semble agir de moins en moins bien. Les bains lui font du bien mais cela ne dure pas longtemps.

Bastien et moi nous relayons pour ne pas la laisser seule mais Dimanche soir je commence a passer des coups de fil a toutes ses amies proches pour prevoir une relève. Je suis bloqué a 250 km pour gérer une autre urgence personnel. Lundi ce sera Josée