Récapitulatif et Situation au 3 Mai 2018

2012 Décembre         – Découverte d’une masse palpable au sein gauche

2013 Janvier               – Mammographie

2013 Février               – Investigation à l’hôpital de Sainte-Agathe, le diagnostic de Cancer est assez vite établi : Carcinome canalaire infiltrant Grade 2, ER positif (96%), PR positif (99%) et HER2 négatif. Tumeur de 6 cm dans le sein gauche, petite tumeur au sein droit. Pas de métastase détectée.

2013 Février à Juin     – 6 cycles de chimiothérapie (FEC-D)

2013 Septembre, 13   – Mastectomie bilatérales avec reconstruction immédiate et curage ganglionnaire (rapport d’intervention page 50)

2014 Novembre         – Développement de nodules axillaires bilatérales et suspicion de métastases au manubrium.

2015 Février               – Augmentation de douleurs et de la tailles des nodules

2015 Mars                  – 5 séances de Radiothérapie (poumons & manubrium)  + perfusion de Zometa (tous les mois pour stopper la progression des métastases osseuses) + traitement anti-oestrogène.

2015 Novembre         – CT Scan montre la progression d’un petit nodule suspect au poumon

2016 Février               – Catherine entre dans le protocole Mona Leesa 3, Faslodex + ribociclib

2017 Janvier               – Plus d’adénopathie axillaire, tous les examens normaux, 4 des 6 petits (2-5mm) nodules ont disparus sauf une progression du plus gros nodule pulmonaire qui passe de 7/8 mm à 11 mm, (rapport VMMed page 84)

2017 Février               – Le laboratoire Diex ferme (faillite), du coup le protocole Mona Leesa 3 est repris par Novartis. Catherine ne sera plus suivie par VMMed à Montréal mais par le CHU de Sherbrooke. Le Dr Pavic en charge du suivi, passe les perfusions de Zometa aux 3 mois.

2017 Juin                    – Progression du gros nodule pulmonaire, le Dr Pavic décide de l’arrêt du protocole Mona Leesa 3 et nous propose de retourner dans le circuit hospitalier local sauf que… dans ce cas nous aurons une grosse partie des frais à payer pour les produits (environ 2000$ par mois) et pour traitement qui n’est pas efficaces !

Catherine se retrouve donc sans traitement ni suivi médical hospitalier. Tant qu’à payer, elle décide de se tourner vers les meilleures thérapies alternatives.


1 – Médecine chinoise
avec une femme médecin à Montréal, diplômé en médecine traditionnelle chinoise. Consultation aux 15 jours avec tisanes (herbes et autres) à prendre tous les jours + séances d’acupunctures (1 à 2 fois par mois selon les moyens financiers).

Le suivi du traitement a été assez régulier et donne de bons résultats sur sa toux qui est généralement calmé en quelques jours après les prises des tisanes.

Mais parfois il y a des interruptions pour raisons financières ou raison pratique. La thérapeute est à Montréal, donc cela impose de perdre une journée de travail, + frais de déplacement, parking, etc.

2 – Pour avancer plus vite sur le chemin de la guérison, Catherine choisit d’ajouter un traitement à l’huile de cannabis en Novembre 2017.

Compte tenu des moyens financiers d’une part et d’autre part des difficultés d’adaptation au traitement, Catherine a mis plusieurs mois à atteindre la dose recommandée de 1 gramme par jour.

Une fois passée la période d’adaptation assez difficile de  Novembre-Décembre 2017 (60 jours environ), Catherine se sent beaucoup mieux, plus de douleurs. Elle se sent totalement fonctionnelle et a une activité quasi-normale.

2018, fin Janvier               – Cependant fin Janvier elle commence à nouveau à ressentir plus de douleurs au niveau du sternum (là ou des métastases ont été décelés) et décide d’accélérer la montée vers l’objectif, la dose de un gramme par jour atteint mi-Février.

Catherine se sent fatigué, ralenti son rythme de travail mais n’a plus de douleur.

2018, fin Avril                  – Apparition de douleurs de plus en plus gênante dans le dos, les épaules, puis les jambes, hanches et bassin. Beaucoup de difficulté à dormir à cause des douleurs, aucune position ne lui convient. Diminution de l’appétit et perte de poids (-4kg).

A noter qu’il nous est impossible aujourd’hui de répondre à la cause de ses douleurs. Il peut aussi bien s’agir de détoxification (résultat de l’efficacité des traitements en cours), de problèmes liés aux variations de dosage des traitements en cours (nous sommes parfois en rupture souvent encore à cause de soucis de trésorerie), de problèmes de conflits entre les différents produits, compléments et traitements que Catherine prend chaque jour, ou encore une évolution du cancer.

 

Conclusion : premièrement, il faut un bilan précis de la situation physique de Catherine et deuxièmement il nous faudrait trouver un thérapeute, médecin de préférence, pour nous suivre dans ce chemin.

Bilan : facile. Il faut dans les prochains jours organiser une série d’examens pour avoir un point précis de la situation (d’un point de vue médicale). Certains seront pris en charge pour notre couverture santé, pour le reste… on va le savoir dans les prochains jours. A la date d’aujourd’hui (4 Mai 2018) le processus est en cours. Catherine a eu des radios (qui sont bonnes !) mais elle aura la semaine prochaine une scintigraphie osseuse et sans doute un CT scan dans la foulée.

Thérapeute : Trouver un thérapeute assez compétent autant en médecine qu’en thérapies alternatives pour pouvoir nous guider et surveiller l’évolution n’est pas chose aisée. La plupart du temps les thérapeutes de technique alternative ne sont compétents que dans leur domaine mais sans connaissance ou peu sur les autres techniques, protocoles ou supplémentations.

Mais ce point semble résolu car Catherine à une série de rendez-vous avec médecin et naturopathe en Mai et Juin dans une clinique en Ontario spécialisée dans les traitements alternatifs (vitamine C, Gui, etc.) C’est tout nouveau nous avons réussi cela ce matin, 4 Mai 2018

Dans l’attente de trouver un thérapeute miracle, il faut avancer sur les traitements. Nous reprenons la liste de nos recherches faites en 2013-2014-2015 sur les thérapies alternatives.

Catherine souhaite une ou des thérapies complémentaires douces mais des thérapies curatives ou en tout cas assez puissantes pour atteindre la guérison et/ou une qualité de vie normale.

De toutes  les thérapies alternatives, celles qui semblent le plus abordables, efficaces et réalisables (dans le cas de Catherine aujourd’hui) sont  la cure de vitamine C à haute dose et le jeûne. Hélas aucune de ces thérapies ne sont disponibles au Québec pas plus qu’en France. Voir ci-dessous pour explications et information.

 

Voici donc les options choisies pour l’instant :

1 – Concernant la Vitamine C

Idéalement Catherine souhaiterait bénéficier du protocole du Dr Ilyes Ghlabi en Algérie, Médecin et Président de la Société Algérienne de Nutrition et de Médecine Orthomoléculaire.

Ses travaux sur la combinaison de Vitamine C et de NADH ont donné des résultats spectaculaires.
Le Dr Ilyes Ghlabi a répondu très rapidement à nos messages et nous a proposé de nous aider !  Il reste que se déplacer en Algérie pourrait être envisageable dans un mois ou deux, mais impossible pour le moment.

Nous venons de découvrir qu’il est possible de suivre cette thérapie, vitamine C à haute dose selon le protocole de Linus Pauling (1,5g par kg de poids) à Ottawa. C’est toujours moins loin que l’Algérie. J’ai le téléphone de la clinique qui a apparemment un service en Français. Je dois les contacter demain le 2 Mai 2018.

Cela permettrai au moins de gérer l’urgence, de stopper les douleurs de Catherine, lui redonner de l’énergie et du plaisir de vivre.

Dans un second temps je vais voir s’il serait possible d’adapter ce traitement au protocole du Dr Ilyes Ghlabi en ajoutant du NADH. Evidement nous ferons selon ses directives. Pas questions de faire n’importe quoi.

Je travaille sur une autre option qui est la vitamine C liposomale. Cela serait moins coûteux et plus pratique. On doit en parler à la naturopathe.

Nous avons trouvé aussi une autre piste en Allemagne qui propose 5 jours de traitements à base de Vitamine C, Vitamine B17, et d’autres thérapies alternatives complémentaires, mais cela ne semble pas assez curatif. Par contre une fois la maladie stabilisée, cela pourrait être une bonne option pour des cures de maintien une fois par an. Donc option à voir plus tard.

2 – Concernant le jeûne

Il est clair que pour beaucoup de monde c’est une solution qui peut sembler loufoque. D’ailleurs pendant des décennies cela était carrément interdit car inimaginable ! Jusqu’à que… certains osent mais comme souvent, au départ c’était une erreur. Ce sont les russes qui ont les premiers travaillés sur cette thérapie/technique et puis les travaux ont été si percutants que c’est à présent à l’étude et déjà appliqué dans de nombreux pays, comme l’Allemagne.

Dans le Nord de l’Allemagne il y a un centre hospitalier dédié à cette technique de soins qui ne traite pas uniquement le cancer d’ailleurs.

Catherine souhaite ardemment utiliser cette arme anti-cancer cependant… il faut d’abord qu’elle reprenne des forces et de l’énergie en regonflant au maximum son système immunitaire. La vitamine C, champion des antioxydants jouera ce rôle. La cure de jeûne est très efficace mais pas sur une personne épuisé ce qui est son cas pour le moment. De toutes les façons le temps d’organiser cela il va falloir plusieurs semaines.

Ensuite, bien évidemment un séjour de plusieurs semaines en Allemagne va avoir un certain coût. Disons qu’une cure de jeûne dans le système hospitalier Allemand serait envisageable pour cet été, peut-être à l’automne.

Dernier point, le financement des soins.

Attendu le montant des soins et le fait que Catherine ne peux plus travailler il faut envisager plusieurs solutions pour le financement.

  • Pour l’urgence (on est au bout de nos ressources et plus de réserves pour payer les prochains soins) nous allons lancer un appel aux ami(e)s proches et à la famille.
  • Je (Dominique) vais contacter notre réseau d’ami(e)s ici pour organiser une levée de fond. Ce sera au Québec uniquement mais rien ne vous empêche d’en organiser une chez vous !
  • Nous allons mettre en vente tout ce qui est possible, en trop ou pas nécessaire, ce sera l’occasion de faire du vide ;o)
  • Bastien, notre fils va mettre en vente un modèle de casquette spéciale dont 100% des bénéfices seront donné à Catherine.
  • Je vais utiliser les réseaux sociaux pour alimenter une cagnotte. Cela prend un peu de temps car les questions concernant les frais et la récupération des fonds n’est pas aussi simple.
  • Je prévois d’écrire un livre sur toutes les thérapies alternatives susceptibles d’aider les personnes atteintes par un cancer. Ayant été infirmier 20 ans et étant devenu un professionnel du Web les 20 années suivantes, je suis plutôt bien placé pour savoir chercher sur Internet et surtout faire le tri de ce qui est fantaisiste et de ce qui ne l’est pas.

Pas question de donner des conseils dans ce livre, je ne suis ni médecin, ni thérapeute mais je crois utile de lister tout ce qui est possible en dehors de la médecine occidentale traditionnelle qui a failli dans sa mission de guérir dans ce domaine.

Tout le monde n’a pas mes qualités d’analyse et de recherche. Je pense que ce livre serait utile pour les personnes concernées par cette maladie. J’espère aussi, en partageant ce travail, financer les soins dont Catherine a besoin.

En attendant que mon livre sorte (il y aura deux gros chapitres sur la vitamine C et le jeune) voici juste 2 liens pour aiguiser la curiosité de ceux qui le souhaite, ou pour rassurer ceux qui pensent que nous sommes des illuminés !


L’efficacité de la Vitamine C injectable à forte dose enfin reconnue !
http://www.alain-scohy.com/vitamine-c-et-cancer.html

Le jeûne, une nouvelle thérapie Arte 2018 (documentaire vidéo)
https://www.youtube.com/watch?v=EzpczuBPhG4

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *